Des nouvelles de Kokopelli

lundi 14 février 2011

Nouvelles de Kokopelli : Février 2011

Communiqué de Presse
"Kokopelli fait appel à la Cour de Justice Européenne !
Dans le cadre du procès qui nous oppose à la société Graines Baumaux, nous avons demandé à la Cour d’Appel de Nancy de saisir la Cour de Justice de l’Union Européenne d’une question portant sur la validité de la législation européenne sur le commerce des semences potagères au regard de certains principes fondamentaux de l’Union Européenne et du Traité International sur les Ressources Phytogénétiques pour l’Alimentation et l’Agriculture (TIRPAA).

Alors que la société Graines Baumaux s’opposait fortement à cette demande, qu’elle qualifiait de « cheval de Troie », la Cour d’Appel, par une Ordonnance du 4 février 2011, a fait droit à notre demande.

Les questions fondamentales, que nous soulevons depuis le début de notre existence, seront enfin posées à la juridiction suprême de l’Union Européenne. Les enjeux, en termes d’appropriation du vivant et de sauvegarde de la biodiversité, sont immenses et nous espérons que la Justice, ultime recours des opprimés, saura les mesurer.

Nous appelons tous les opérateurs européens de la semence ancienne à se joindre à nous pour témoigner, dans le cadre de ce procès historique, de l’absurdité de la législation actuelle sur le commerce des semences.

Contacts :
Association Kokopelli
communication(@)kokopelli.asso.fr
Blanche MAGARINOS-REY, Avocate de Kokopelli
contact(@)avocat-magarinos-rey.com

Collection Ouvrages Liberterre

Eu égard aux dommages collatéraux que des "âmes sensibles" pourraient encourir de par la lecture des ouvrages décapants et régénérateurs de John Lash, publiés par les Editions Voix des Semences, ces derniers sont maintenant disponibles sur la boutique en ligne du site Liberterre.

" Qui a tué l’Ecologie ?"
Fabrice Nicolino, auteur de "Pesticides : révélation sur un scandale français" et de "Bidoche" présente un nouvel ouvrage "Qui a tué l’Ecologie ?" Merci Fabrice, parce que l’on n’ose même plus prononcer ce terme.

On se rappelera que nous avions dénoncé, dès juin 2007, dans notre article "Nicolas et Pimprenelle de l’environnement", les délires du Grenelle de l’Environnement dans lequel se sont engouffrées toutes les ONGs qui ont fait de l’écologie leur fond de commerce privilégié.

Depuis lors, rien n’a changé, tout va pour le pire et la France du haut s’engage maintenant dans les gaz des schistes. Nous conseillons, d’ailleurs, à toute personne intéressée par ce enième scandale, de consulter le blog de Fabrice très au fait de la question.

Nous vous remercions pour votre confiance"


Commentaires