Grève du lait : les paysans producteurs de lait manifestent

lundi 14 septembre 2009
par  Association Vivre en Comminges

Texte de présentation de Vivre en Comminges et Communiqué de presse de la Confédération paysanne.

Grève du lait

En comparant avec les 8 premiers mois de 2008, en 2009 chaque producteur laitier a donné l’équivalence de 2,5 mois de production.

mois achat du litre de lait au producteur
Novembre 20070,37€
Avril 20090,25 €
Juillet 20090,28 €
Estimation décembre0,20 €

Les industriels de la transformation du lait (laiterie) et les grandes surfaces s’octroient des marges énormes sur le travail des agriculteurs qui travaille 7/7 (éleveurs) sans se dégager de salaire.
Cette année les producteurs travaillent à perte.

Depuis le 10 septembre 2009, des producteurs se sont mis en grève
Ils revendiquent au moins l’assurance d’un SMIC horaire ce qui correspond au litre de lait à 0,40€.

Dans toute l’Europe les conditions de rémunération sont équivalentes et cette grève du lait est européenne. Le lait en tant que matière premières et un levier de pression auprès des profiteurs industriels.

L’Association des producteurs de lait indépendants propose une forte baisse ou arrêt de la fourniture aux laiteries
- baisse de la production de produits transformés (yaourts, lait UHT ou pasteurisé, fromages..)
- baisse du travail dans les industries laitières
- baisse des ventes en grande distribution
et en parallèle : don de lait à la population

En Comminges, en prenant l’exemple d’une Collecte de la 3A (Aliance Agro Alimentaire) sur le canton d’Aurignac, la baisse d’approvisionnement des laiteries en lait serait de 25%.

Association des producteurs de lait indépendants
www.apli-nationale.org :

European Milk Board : www.europeanmilkboard.org


Grève du lait : la Confédération paysanne soutient les grévistes et mènera des actions complémentaires

Communiqué de presse de la Confédération paysanne - 10 sept 2009

Suite aux actions que nous menons depuis des années en faveur du revenu des paysans, et notamment depuis le début de l’année 2009 dans le cadre de la crise actuelle vis-à-vis des pouvoirs publics et des entreprises de transformation, nous sommes solidaires du mouvement de grève du lait qui s’enclenche et nous soutiendrons les grévistes dans leur démarche.

Des adhérents de la Confédération paysanne s’engageront dans la grève du lait.

La Confédération paysanne mènera des actions complémentaires pour amplifier ce mouvement de contestation de la politique laitière actuelle.

Nous rappelons que nous revendiquons :

  1. remise en cause de la décision de supprimer les quotas en 2015 ;
  2. gel des augmentations de quotas prévues dans le bilan de santé de la PAC ;
  3. baisse de 5% du quota européen, qui n’affecte pas les plus petits producteurs ;
  4. prélèvement de pénalités pour dépassement dans tous les Etats membres ;
  5. immédiatement il faut définir une mesure de retrait des stocks de produits industriels. Nous proposons pour cela l’introduction de ces excédents dans l’alimentation animale.

Le terme du mouvement dépend des pouvoirs publics, élus locaux, nationaux et européens : il est de leur ressort de décider la mise en œuvre de la politique laitière européenne revendiquée.

Dégonfler les camions pour gonfler le prix du lait !

Communiqué de presse de la Confédération paysanne - 11 sept 2009

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les militants de la Confédération Paysanne de la Loire et du Rhône ont bloqué une cinquantaine de camions laitiers pendant leur tournée de collecte en leur dégonflant les pneus. Cette action s’inscrit dans la continuité de la mobilisation des éleveurs laitiers pour obtenir un prix du lait rémunérateur.

Tous les blocages de camions effectués par des militants de la Confédération Paysanne sont clairement revendiqués et entièrement assumés. Les actes isolés de sabotage de certains ne sont pas à porter sur la responsabilité de la Confédération Paysanne, même si elle comprend le désarroi de ces paysans. Au contraire l’organisation d’actions collectives et s’accompagnant de revendications fortes permet de canaliser la colère des paysans et d’éviter des actes violents.

L’action de cette nuit, parallèle à d’autres mouvements de mobilisation, est un message en direction des responsables politiques et des industriels, qui refusent toujours de se prononcer à nos cotés en faveur d’une maîtrise publique de la production laitières.

La mobilisation des éleveurs laitiers continue et s’amplifie. Les responsables politiques doivent trouver une solution publique à la crise que nous affrontons et les industriels doivent payer le lait à un prix qui permette aux paysans de vivre.

Saint-Etienne : un 2ème camion détourné !

Communiqué de presse de la Confédération paysanne - 26 août 2009

Cette nuit, les producteurs de lait des Confédérations paysannes Loire et Rhône ont récupéré un 2ème camion de lait de l’entreprise SODIAAL. Ce dernier est stocké au côté de celui interpelé lundi dans le centre de Saint-Etienne sur la ferme improvisée de la place Jean Jaurès.

Les producteurs de lait, dont la colère ne cesse de monter de jours en jours, attendent toujours que Gérard Budin, président de cette Coopérative et de la FNCL, vienne s’expliquer sur son projet de contractualisation qui aura pour objets principaux d’éliminer très rapidement la moitié des producteurs de lait et fera payer aux autres cette quête insensée d’un prix mondial.

Hier soir, malgré une forte pluie, 200 personnes étaient rassemblées sur la ferme pour débattre des difficultés des paysans. L’ensemble des responsables agricoles invités ont déclinés l’offre ! Aujourd’hui, la pression va se poursuivre, l’avenir de nombreux paysans se décide actuellement.

Contact Confédération paysanne :
- André Bouchut, Secrétaire national : 06 73 39 58 99
- Philippe Marquet, Secrétaire général de la CP Loire : 06 13 39 36 44
- François Pitaval : 06 65 24 75 80
- Laurent Pinatel : 06 80 58 97 22

Site web : www.confederationpaysanne.fr


Commentaires