Le Parc National dans les mains des opposants à la restauration de l’Ours brun des Pyrénées !


Les associations de protection de la nature viennent de prendre connaissance de l’arrêté du Ministère de l’Ecologie désignant les nouveaux membres du Conseil d’Administration du Parc National des Pyrénées (PNP).

Le représentant des Associations de Protection de la Nature et de l’Environnement (APNE) pour le département des Hautes-Pyrénées au sein de ce Conseil d’Administration était, depuis la création du PNP, un membre quali- é de FNE Midi-Pyrénées (fédération régionale des APNE), elle-même a- liée à la fédération nationale, France Nature Environnement.

Désormais, avec cet arrêté, c’est une représentante de l’Association pour la Protection du Patrimoine pyrénéen (ASPP 65) qui siègera pour la défense des fragiles écosystèmes et de la biodiversité de nos montagnes. Jusqu’ici, Mme Broueilh siégeait déjà au CA du Parc, comme représentante de la chambre d’agriculture des Hautes-Pyrénées. Créée en 2000, l’ASPP 65 représente en effet essentiellement divers éleveurs et agriculteurs du département (voir leur site, www.aspp65.com).

Agréée depuis moins de deux mois au titre du code de l’environnement, l’ASPP 65 a semble-t-il une vision de la protection de la biodiversité bien singulière, puisqu’elle a- che comme objectif principal de s’opposer au plan de restauration de l’Ours brun dans les Pyrénées. Pour exemple, un extrait de sa déclaration lors du Comité départemental sur le pastoralisme et la gestion de l’espace montagnard du 22 juin 2007 :
« Nous en avons assez de l’autisme de tous ceux à qui nous avons longuement expliqué que la cohabitation reste un leurre. C’est
pourquoi, compte tenu des éléments de prédations et de dangerosité nous exigeons de l’Etat et de ses représentants :
- la capture immédiate de cette ourse (Franska), et son retrait du massif pyrénéen
- l’arrêt dé- nitif du plan de réintroduction de l’ours dans les Pyrénées
- la prise de mesures sérieuses et e- caces pour empêcher les nuisances des autres ours sur l’ensemble du territoire pyrénéen. »

A quoi pense le Ministère de l’Ecologie en faisant représenter, au sein du PNP, la protection de la nature par une association dont les buts sont clairement autres ? Ceci alors qu’une importante proportion des administrateurs désignés se range déjà dans les rangs des opposants au plan de restauration de l’Ours… Est-ce le début d’une manoeuvre destinée à
abandonner ce plan ?

Nous avions pourtant clairement informé, à deux reprises, le préfet des Hautes-Pyrénées et le directeur du Parc de notre
attachement aux objectifs du PNP et à ses activités de développement durable.

Pour Michel Geo- re de FNE Midi Pyrénées : « La nomination d’un représentant d’une association peu soucieuse du devenir de la
faune pyrénéenne détériore les relations du PNP avec les nombreuses APNE locales qui se battent depuis une trentaine d’années pour
la préservation de la biodiversité. »

Face à ce que nous considérons comme une véritable provocation, nous prenons des dispositions pour que le Ministre revienne sur une telle décision. Par ailleurs, nous informons dès à présent la Commission Européenne de cette situation qui
met formellement en péril le programme de restauration de l’Ours brun des Pyrénées.


Communiqué de presse commun du 22 juillet 2009

Nature Midi-Pyrénées
www.naturemp.org
contact (@) naturemp.org
05 34 31 97 32

FNE Midi-Pyrénées
www.uminate.asso.fr
contact (@) uminate.asso.fr
05 34 31 97 42

Uminate 65
uminate-65 (@) wanadoo.fr
05 62 37 05 84


Commentaires

Sites web de la rubrique

    Agenda

    <<

    2017

     

    <<

    Août

     

    Aujourd'hui

    LuMaMeJeVeSaDi
    31123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031123
    Aucun évènement à venir les 6 prochains mois