Histoires d’ondes, de poteaux et de gros sous :: RAZECUEILLE (canton d’Aspet)

mardi 17 février 2015

Le village de Razecueillé se situe sur le canton d’Aspet au sud de Sangouagnet.

Mais que se passe t-il au PICON à Razecueillé ?...

Paloumère, 1608m d’altitude est une belle montagne entre la haute chaine et la plaine, sur son flanc ouest, une crête à 1000 m d’altitude avec un site visible de tous : Le PICON

Le PICON était donc l’endroit le plus stratégique cantonal pour installer un relais de télévision en 1970.

La compétence télévisuelle à la charge de chaque commune allait pouvoir être regroupée EN UN SYNDICAT qui exploiterait le seul point sur ce promontoire, un relais y serait donc érigé.

La commune sur lequel se trouvait le site étant Razecueillé.

Les années passent et, l’ETAT FRANCAIS gestionnaire du site via son entreprise TDF et l’intermédiaire du SYNDICAT exploite le relais.

Puis arrive la téléphonie mobile dans notre société.

OÙ POSITIONNER les relais si attendus par les opérateurs pour leur rentabilité et par les usagers pour leur service.

L’ANTENNE DU PICON PARDI !

Mais il y a un mais, c’est que notre syndicat n’a que la compétence télévisuelle et non des télécommunications. IL faut donc changer les statuts pour que TDF puisse exploiter le site via le syndicat...ou le syndicat via TDF mais qui est vraiment l’exploitant, TDF ou le syndicat ?

C’est à partir de ce moment que notre commune commence à perdre pied. On lui fait signer une convention de mise à disposition du site pour un loyer annuel ridicule, et pendant ce temps

TDF ou le syndicat empochent le loyer de location de l’antenne à ORANGE et consorts.

Pas de panique, la commune touche la taxe pro (humm) touche est un bien grand mot, car elle est redistribuée en partie via la communauté de communes.

15 années de rentabilité juteuse (pour TDF ou bien ORANGE ou bien le syndicat ou ...) se passe sur ce site sans encombre jusqu’au déploiement de la TNT, véritable révolution avant la révolution (4G).

La TNT promet un bouquet de chaines, une meilleure qualité sur chaque récepteur de télévision,

Puis la folie smartphone envahit l’espace et le business parait encore plus juteux...

L’Etat Français décide que la 4G doit être déployée partout en France (un peu de jus supplémentaire à récupérer), peu importe les mises en garde sanitaires et environnementales, c’est une priorité économique...où est le développement durable ???

La 4G, c’est grosso modo l’ADSL en version ONDES avec un débit MAXIMAL et transmis via les réseaux d’antennes mobiles existantes.

La 4G c’est 4 fois Génial... pour ceux qui l’exploitent...ça sera l’ENFER pour ceux qui vont la subir.

Entre temps notre sympathique entreprise d’état TDF est devenue privée, mais pas privée comme vous l’entendez avec M.X que vous réprimandez car ses chiens aboient dans la rue.

NON privée avec des propriétaires anonymes qui se cachent derrière des statuts qui leur permettent de violer les lois sociales et environnementales dans tous les pays. Propriétaires anonymes qui se refilent le droit de propriété dès que ça ne va pas et empochent le pognon partout où ils peuvent gratter sur la misère humaine ou la destruction de l’environnement.

C’est là que notre histoire nous mène :

Car, … en décembre 2014, notre gouvernement vend à nos QUATRE opérateurs de téléphonie mobile (SFR, ORANGE, FREE, BOUYGUES) le droit d’exploiter (licence) les fameuses « fréquences en or » pour transmettre la TNT via les réseaux mobiles.

En gros, l’état empoche des sous sur une technologie (anodine et gentille ou invisible et vicieuse) et permet son déploiement au niveau national.

Les fréquences, ce sont des ondes (sortes de vagues invisibles qui portent sur chacune de leur crête une info numérique)

Pour la radio elles vont de 0 à 50 (ndlr : fausse valeurs pour la compréhension de l’exposé), pour les téléphones GSM de 50 à 100, pour les tél EDGE, de 100 à 200, pour les tél 3G : de 200 à 300 et pour la 4G (de 300 à 400).

Sauf que ces fréquences dites en OR (celles de 300 à 400) sont déjà utilisées pour la télé hertzienne de manière continue.

Pour la 4G mobile, on a besoin de les pulser...et là bonjour les dégâts.

Nos amis de TDF dont les patrons sont devenus des vampires par leur anonymat, travaillent maintenant pour l’intérêt privé et non public, c’est là où ça coince...

Fini les gentillesses, les politesses et autres courtoisies avec les communes,

Maintenant ce sera "faites place, j’ai un contrat, vous devez...et si vous ne faites pas...c’est les tribunaux avec une armée d’avocats".

Et nos amis de TDF qui avaient gentiment caché à tous la poule aux œufs d’or sous le coude ne veulent pas la laisser s’envoler, alors, avec la complicité de certains, ils font rapidement des propositions d’achat aux communes. Car le jour où ils perdront la compétence télévisuelle, ils auront toujours les antennes à exploiter...s’ils sont propriétaires. Et avec le jeu des actions anonymes, les opérateurs de téléphonie mobile n’en feront qu’une bouchée de pain...QUI sera donc le prochain propriétaire des relais ? Orange ou Google ?

Et ce jour-là est arrivé...

Notre Commune de Razecueillé a reçu une proposition de vente, tout comme celle de Milhas, de même que le syndicat qui semble être le propriétaire du bâtiment et qui protège du matériel électrique.

L’antenne, elle, appartient à TDF.

La suite je vous laisse la deviner...

Un dossier de vente vite ficelé, tout prêt, une pression sur les élus comme quoi les autres parties ont déjà vendu (ce qui est faux), une petite ligne incognito sur l’ordre du jour du Conseil municipal et Hop ….LE TOUR EST ….ET NON...... c’est le FLOP.

Car à RAZECUEILLE ont est tellement échaudés par la gestion calamiteuse de la démocratie, que le moindre faux pas est de suite repéré, analysé décortiqué et renvoyé dans la tête du fautif.

Et là l’erreur de gestion du patrimoine était tellement ENORME qu’il a fallu monter au créneau pour essayer de sauver notre pauvre droit de l’ouvrir et surtout notre souveraineté COMMUNALE (balayons devant notre porte avant de vouloir sauver le monde)

Il ne faut pas nous prendre pour des « CONS » trop longtemps.

D’où l’appel au secours démocratique dont ce texte vous fait part.

PERDRE NOTRE CAPACITÉ FINANCIÈRE À SE PROTÉGER CONTRE LES NUISANCES SANITAIRES FUTURES

Car ce sont de ces 3 enjeux dont il est question sur ce territoire.

Qu’importe le prix proposé, la vente ne peut et n’aura pas lieu... elle est trop contraignante pour les générations futures

D’ailleurs, le prix proposé est INSULTANT : 13000 euros, même pas le prix d’une année de location. Sur un immeuble en ville.

Mais là où l’erreur de gestion du patrimoine est ENORME et LOUCHE très LOUCHE, c’est quand on sait qu’autour du bâtiment la commune possède une forêt de 200 hectares soit (2 millions de mètres carrés).

Pour ceux qui en douteraient : la forêt est le capteur solaire le plus rentable, écologique, économique et DURABLE que la terre n’ait jamais supporté.

2 millions de mètres carrés tout autour qui produisent chaque année l’équivalent de 1000 stères de bois de chauffage...

Et cette forêt n’est pas exploitée depuis... personne le sait….à peu près le dernier bail concédé à TDF...BIZARRE...

DONC résumons la situation :

Une multinationale qui cache une poule aux œufs d’or, qui cherche à s’accaparer un territoire stratégique (de lessivage de cerveaux) pour envoyer des ondes non contrôlées sur le plan sanitaire, mais vendues par l’Etat (on ne sait plus qui vends et qui est vendu).

Pour un prix insultant, à une commune qui détient un capital non exploité depuis longtemps et qui donc n’a à priori pas de besoins d’argent...

DEVINEZ les arguments des personnes qui détiennent les clés de la mairie :
- Si les voisins de Milhas l’on vendu, c’est surement bien de le faire …
- De toute façon, les communes vont disparaître d’ici peu, alors autant que ce soit nous qui ramassions l’argent plutôt que les voisins qui nous contrôleront...
- 13000 euros c’est une belle somme, car à l’échéance du bail, on aura touché que la moitié de cette somme...
- Ils nous ont offert 13000 € alors qu’il y a peu c’était 10 000 € là ça vaut le coup...

AU SECOURS, AIDEZ-NOUS car sans votre soutien MORAL et PHYSIQUE, on est dans la MOUISE et la montagne va être liquidée.

UNE REUNION PUBLIQUE A eut LIEU LE 19 FEVRIER 2015 à 14H à la mairie de Razecueillé

Texte collectif : l’ourson, des citoyens de Razecueillé, Bernard Barrere-Battaglio


Plus d’info sur le blog de Bernard Barrere-Battaglio sur Razecueillé :
www.razecueille.info



Commentaires