Le président du Conseil Général de Haute-Garonne dit non au grand barrage

mercredi 23 août 2006

(Pierre IZARD est président du Conseil Général de Haute-Garonne)

La Dépêche du midi 23 août 2006, p24, Jean-Jacques Dard

Mettant à profit sa visite dans le canton de Boulogne, lundi,
Pierre Izard, président du Conseil général, n’a
pas manqué d’évoquer le projet de barrage de Charlas.
Devant les élus du canton et du Comminges au rand desquels le
sénateur Bertrand Auban, le député Jean-Louis
Idiart, le conseiller général du canton Jacques Leclerc,
le président Izard a indiqué : " je suis favorable
à une augmentation des réserves d’eau mais je suis contre
un grand barrage."

"Fin octobre, au cours d’une session du conseil
général, nous ferons des contre propositions à
cette utopie que constitue Charlas, a poursuivi Pierre Izard. Car il
n’y a pas le premier rond pour payer le barrage de Charlas.
L’état n’a pas d’argent. Il est en cessation de paiement.
Nelly
Olin, ministre de l’Environnement, s’est crue maligne de dire que
l’argent serait présent si l’agence de bassin Adour Garonne
finance. Mais, si tel est le cas, l’Agence ne pourra rien financer
d’autre dans les vingt-cinq prochaines années, notamment
l’assainissement."

Et Pierre Izard soulignait : "Dans le cas où le barrage de
Charlas verrait le jour, toutes les communes en aval auraient des
territoires inconstructibles
. On ne peut pas faire n’importe quoi. Que
l’on se mette autour d’une table pour parler de réserves d’eau".


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois